Début février, Aliénor Carrière a vécu une très belle expérience professionnelle.

 

L’étudiante de la 90e promotion de l’ESJ Lille a été sélectionnée par France 3 pour écrire et caler un reportage de 13 minutes en collaboration avec la journaliste Sophie Guillaumin, pour le magazine Avenue de l’Europe, « Passe ton bac d’abord », qui sera diffusé le 16 mars prochain. Aliénor s’est rendue cinq jours en Pologne avec toute l’équipe du magazine. Pour ce numéro, la rédaction s’est penchée sur l’orientation des jeunes. En France, les collégiens et lycéens doivent choisir de plus en plus tôt leurs études et leur université ou école. Comme à son habitude, le magazine s’est intéressé à la question pour la France et pour ses voisins européens.
L’étudiante nous raconte son expérience.

C’était une très belle expérience, assez inattendue puisqu’il est rare qu’une équipe de tournage choisisse une étudiante en fil rouge pour ses documentaires… d’autant plus, à l’étranger ! La rédactrice en chef de l’émission, Véronique Auger, a choisi l’ESJ Lille puisque nous avons réalisé notre magazine de promotion sur Wroclaw, en Pologne l’an passé. Elle l’a eu entre les mains au moment où Avenue de l’Europe réfléchissait à partir dans la capitale européenne de la culture.

Parmi les rédacteurs de la 90e promotion, j’étais dans l’équipe chargée du campus de la ville. C’est pour cette raison que j’ai été sélectionnée par France 3. D’ailleurs être allée à Wroclaw a effectivement aidé, puisque je voyais bien où tourner pour avoir des illustrations typiques de la ville, ça nous a fait gagner du temps.

Au final, ce 13′ parle des étudiants polonais, du système éducatif gratuit basé sur le mérite et les bonnes notes des élèves au bac. On a trouvé plusieurs jeunes dans des situations différentes (apprentissage, université privée et publique).
 
Sur place, j’étais mise en scène dans le rôle de l’étudiante française qui est là parce qu’elle a découvert Wroclaw l’an passé. Ca m’a permis de m’entraîner aux plateaux de situation, d’être plus à l’aise face à la caméra. Et surtout j’ai eu la chance de partir avec Sophie Guillaumin (rédactrice) et Jean-Christophe Duclos (JRI), deux journalistes expérimentés, avec qui le feeling est tout de suite passé ! Ils m’ont aidé à bien comprendre comment construire un long format pour la télé, à le décomposer en séquences, en histoires personnelles. Les voir travailler sur le terrain est l’une des meilleures façons de comprendre ce métier.