La tragique actualité de ce 7 janvier rappelle qu’un élément essentiel et constitutif d’une démocratie comme la liberté d’expression doit encore et toujours être défendu aujourd’hui, y compris en France.

Dans une société de justice, de liberté dans laquelle chacun d’entre nous aspire à vivre, ce droit à l’expression est inaliénable.

C’est une parcelle de liberté qui a été assassinée aujourd’hui, liberté que tous, journalistes ou non, devons défendre par ce que rien ne peut justifier qu’un citoyen, qu’un journaliste soit assassiné pour ce qu’il pense, pour ce qu’il dit, pour ses idées, ses opinions.

Les étudiants, personnels de l’ESJ Lille sont stupéfaits, sous le choc.

Ils présentent leurs condoléances émues aux familles de toutes les victimes.

Ils sont tous indignés devant cette volonté de vouloir faire taire, vouloir faire disparaître une rédaction, des journalistes, en raison de ce qu’ils sont, de ce qu’ils représentent.

La mission des journalistes est d’informer, avec des mots, des images, des sons, des dessins. Elle est essentielle dans une démocratie.

Elle est enseignée depuis 90 ans à l’ESJ Lille, elle continuera à l’être en pensant à toutes celles et tous ceux qui ont payé de leur vie l’usage de la liberté d’expression.

Lire aussi le communiqué de la Conférence des Ecoles de Journalisme (CEJ)