(Image du reportage d’Aliénor Carrière et Hortense de Montalivet)

 

Depuis quelques années, l’ESJ Lille est partenaire de la Fondation Scelles, qui s’engage contre l’exploitation des personnes prostituées, notamment dans le cadre de la traite des êtres humains.
Dans ce cadre, l’association organise depuis trois ans des prix récompensant la jeunesse engagée contre l’exploitation des plus vulnérables : prix de la meilleure plaidoirie, prix du meilleur slam, prix du meilleur reportage vidéo, prix du meilleur visuel et prix du meilleur réquisitoire.

 

Vous pouvez voir le reportage vidéo de deux étudiantes de l’ESJ Lille, Aliénor Carrière et Hortense de Montalivet (90e promotion). Elles ont recueilli le témoignage de Sophy, 45 ans dont plus de la moitié passée à se prostituer. D’abord par à-coups, puis de temps en temps par envie, et maintenant à plein temps. Un « métier » qu’elle a fini par choisir et dont elle assume crûment tous les aspects. Car malgré les milliers de clients rencontrés chez elle ou dans la rue, Sophy reste lucide : non la prostitution, ce n’est pas une activité comme les autres et oui, elle abîme, rend vulnérable voire détruit la plupart des femmes qui l’exercent.

 

Pour mémoire, Romain Fonsegrives et Jenna Le Bras (87e promotion) avaient gagné le prix du meilleur article en 2013.
En 2014, les lauréats étaient Rémi Banet et Anne Lec’hvien et Julien Molla (voir leur travail).
Toujours en 2014 également, Yannick Sanchez et Magali Judith (88e) avaient gagné le prix du meilleur webdocumentaire.

 

Découvrez ici ce que les membres du jury et les partenaires retiennent des Prix Fondation Scelles – 3e édition.