Présentation

Filière Journaliste scientifique

L’ESJ Lille propose une formation d’un an pour devenir journaliste scientifique. Ce cursus permet d’obtenir un certificat d’aptitude aux fonctions de journaliste scientifique, délivré par l’ESJ Lille et un Master 2 « Épistémologie, médiation scientifique », spécialité Journalistes Scientifiques délivré par Lille 1.

La filière Journaliste scientifique a pour mission de former, en un an, des titulaires d’un bac +4 (minimum) en sciences exactes, naturelles ou humaines aux différents métiers du journalisme de presse écrite, principalement pour la presse spécialisée ou professionnelle. Ce cursus de formation résulte d’un partenariat entre l’ESJ Lille et l’Université Lille 1 – Sciences et Technologies.

La filière Journaliste scientifique a été créée en 1993. Plus de 230 étudiants formés par L’ESJ Lille et Lille 1, travaillent aujourd’hui à Science et Vie, l’Agence de presse médicale, Biofutur, l’Usine Nouvelle, Ciel et Espace, Chef d’entreprise, Air et Cosmos, Environnement Magazine, au Figaro, à Courrier International, au Journal de l’environnement…

Le tiers des journalistes issus des promotions déjà sorties sont pigistes. Chaque année, quelques étudiants sont recrutés en CDI à l’issue de leur stage notamment dans la presse professionnelle, très désireuse d’intégrer ces journalistes rapidement opérationnels et dotés d’une culture technique assez poussée. Parmi les anciens, certains se sont orientés vers la communication et ont choisi Safran, le Cern, l’Inserm, l’Inra, le CNRS…

Recrutement sur dossier et oral
L’admissibilité se fait sur dossier uniquement ; les candidats retenus après cette première sélection passeront ensuite un oral d’admission.
L’admission est ouverte aux titulaires au minimum d’un bac +4 en sciences exactes, naturelles ou humaines, ou d’un diplôme reconnu équivalent par la commission de validation des acquis professionnels de l’Université Lille 1. Les titulaires d’un diplôme d’ingénieur peuvent également candidater. Plus d’infos 

Organisation

La formation s’étend sur douze mois.
 L’année scolaire commence début septembre pour se terminer fin septembre de l’année suivante, selon la durée des stages de fin d’année.

La scolarité prévoit de 25 à 35 heures de cours, séances de travaux pratiques, séminaires et conférences chaque semaine. Toutes les activités organisées par l’ESJ Lille à l’intention des étudiants, ainsi que les manifestations extérieures auxquelles elle les envoie, et tous les cours ou autres activités proposés par Lille 1, sont obligatoires. L’évaluation du travail est effectuée de façon continue par des exercices pratiques et des travaux de contrôle des connaissances.

Pour valider sa formation, l’étudiant doit avoir accompli la totalité du cycle des études et obtenu au moins 10/20 de moyenne à chacun des semestres. Le jury comprend des enseignants de Lille 1, des enseignants de l’ESJ Lille et des représentants de la profession intervenant dans la formation. Les délibérations sont effectuées au vu des notes obtenues dans les épreuves de contrôle continu et des résultats du stage de fin d’études.

L’ESJ Lille délivre un certificat de spécialisation professionnelle « Journaliste & Scientifique ». L’Université Lille I délivre un master 2  » Épistémologie, médiation scientifique » spécialité Journalistes Scientifiques. La partie scientifique de l’enseignement de la filière est donc assurée par des enseignants de Lille 1 et par des experts extérieurs. Le master est rattaché à l’UFR de Physique et au master « Épistémologie, médiation scientifique ».

Programme

La formation, d’une durée totale de douze mois, comprend les types d’enseignements suivants :

Enseignements généraux

  • Les grandes questions contemporaines
  • Étude de l’actualité
  • Français

Critique de sciences et de techniques

Cet enseignement est assuré par l’Université de Lille 1, Sciences et Technologies.

Formation de « critiques de sciences » soucieux de mettre en perspective les sciences qui se créent, sensibles aux conséquences économiques, sociales, culturelles, politiques, éthiques des applications qui modifient notre quotidien, et assez avertis pour décrypter les intérêts des différentes parties en présence dans les débats sciences/société de manière à ce que le citoyen puisse participer aux choix qui conditionnent l’avenir des sociétés. Le principe adopté est celui de la  » tête bien faite » plutôt que celui de la  » tête bien pleine », autour de trois larges domaines :

  • Sciences et société : problématiser et contextualiser les questions vives de notre temps
  • Écrire et présenter la science
  • Histoire des sciences et épistémologie : mettre en perspective le développement historique des sciences et présenter les différentes épistémologies contemporaines.
  • Culture, médiation, vulgarisation, scientifiques

Enseignements spécialisés

  • Connaissance des médias
  • Droit de la presse
  • Économie de la presse
  • Éthique professionnelle

Enseignements techniques et professionnels

  • Les sources et la collecte de l’information locale
  • Les sources de l’information scientifique, la vulgarisation, l’aspect économique de l’information scientifique, l’enquête
  • Les genres rédactionnels
  • Les parties de l’article
  • L’expression écrite de l’information – commentaire de l’actualité – travaux pratiques de rédaction – écriture journalistique – travaux pratiques de secrétariat de rédaction – initiation à la réalisation presse écrite
  • Initiation à la micro-édition ;
 initiation pratique à la photographie
  • Initiation au journalisme multimédia
  • Formation au podcast vidéo et son
  • Réalisation en fin d’année d’un magazine thématique de vulgarisation

Stages en entreprise de presse

  • Un stage d’observation de trois semaines dans un quotidien régional ou départemental
  • Un stage d’observation de quatre semaines dans un quotidien ou un magazine spécialisé sciences ou techniques
  • Un stage de fin d’études de deux mois au minimum, se déroulant obligatoirement dans une entreprise de presse (régionale, nationale ou spécialisée). Il fait l’objet d’une convention entre l’École et l’entreprise d’accueil. Il est rétribué dans les conditions en vigueur dans la profession.

Frais de scolarité

Les frais de scolarité sont, pour la rentrée 2017, de 1 500, 2 500 ou 3 500 euros pour les étudiants boursiers en fonction de leur taux de bourse et de 4 500 euros pour les étudiants non boursiers. Ils sont exigibles au moment de la rentrée universitaire de septembre.

Niveau de bourse de l’enseignement supérieur pour l’année 2018/2019 Montant annuel des frais de scolarité
Non boursier 4 500 euros
Boursier taux 0 à taux 2 3 500 euros
Boursier Taux 3 et 4 2 500 euros
Boursier taux 5 à 7 1 500 euros

 

A ces frais s’ajoutent les droits d’inscription à l’Université de Lille, environ 350€ en 2017/2018, hors frais de sécurité sociale étudiante. Les étudiants peuvent, sous certaines conditions, prétendre à une bourse nationale de l’enseignement supérieur. La demande doit être faite auprès des services de leur académie d’origine et suivant le calendrier fixé par elle. Dès l’annonce des résultats du concours, les étudiants admis doivent faire eux-mêmes les démarches nécessaires au transfert de leur dossier. L’ESJ Lille facilite également leur accès à des prêts étudiants souscrits à des conditions spécifiques. L’ESJ Lille est un externat. Les étudiants bénéficient des œuvres universitaires, spécialement en ce qui concerne les restaurants. Pour le logement, ils peuvent avoir recours au CROUS – 74 rue de Cambrai 59000 Lille – Tel. 03 20 88 66 00. Ils sont inscrits à la Sécurité sociale, régime étudiant.