En 2016, dans le Nord, cinq femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. 459 femmes victimes de violences conjugales ont été recensées par le numéro vert 3919, les six premiers mois de 2017. Ces chiffres en font, après Paris et la Seine-Saint-Denis, le troisième département affecté en France. Pourtant, les violences conjugales sont encore souvent cantonnées aux rubriques faits divers des journaux.

Dans le cadre des travaux personnels obligatoires de l’ESJ Lille, des étudiants de la 93e promo ont donc créé un site sur cette thématique. Ces futurs journalistes pensent que le traitement médiatique qui est accordé aux violences conjugales doit être rigoureux et respectueux des personnes qui témoignent. Derrière les chiffres, ils ont ainsi découvert des histoires, des parcours, des inquiétudes et des angoisses, des questionnements et des solutions, des regrets et des remords aussi.
Ils ont pu suivre celles et ceux qui accompagnent, aident les victimes de violences conjugales et œuvrent au quotidien pour prévenir ces actes. Avocats, associatifs, assistants sociaux, politiques, enseignants, policiers, gendarmes… De nombreux professionnels leur ont ouvert leur porte pour témoigner de leur travail, dont l’association Solfa.

Découvrez leur travail : http://romprelemprise.blogs.esj-lille.fr/