ou comment apprendre à lutter contre l’essor des théories du complot et des fake news

L’homme n’a jamais marché sur la lune, les Illuminati gouvernent le monde et Mickael Jackson n’est pas mort… Les théories du complot séduisent chaque jour de nouveaux adeptes qui au détour d’une requête mal formulée se retrouvent absorbés par un flot de désinformation. Ingénieuses, elles alimentent un doute excessif, exercé sans rigueur. Pour lutter contre leur propagation, il faut former le public à identifier les failles cognitives indissociables aux informations frelatées qu’ils trouvent sur internet. Pendant une journée, l’Ecole supérieure de journalisme de Lille propose une plongée dans la machine à désinformer pour en disséquer les mécanismes et les intérêts politiques et économiques.

Durée :
1 jour (7 heures)

Nombre de participants :
12 maximum

Dates :
Paris : 16 décembre 2019 – 19 mars 2020
Lille : 12 décembre 2019 – 26 mars 2020
Lyon : 24 mars 2020

Objectifs pédagogiques :

– Comprendre les tenants et les aboutissants de l’industrie de la désinformation
– Savoir différencier : désinformation, malinformation et réinformation
– Savoir identifier les biais cognitifs exploités par la désinformation
– Apprendre à réagir face à un discours complotiste
– Sensibiliser le public aux failles des théories complotistes

Public visé :

Enseignants du secondaire et du supérieur, éducateurs et toutes personnes amenées à côtoyer un public sensible aux théories du complot et aux fake news. 

Prérequis :

–  Connaissances basiques des réseaux sociaux
– Compétences informatiques (maîtrise des logiciels de traitement de texte et des moteurs de recherche)

Atout de la formation :

Dispensée par un journalisme spécialiste des enjeux de l’éducation aux médias, la formation est pensée pour un public d’enseignants ou d’éducateurs. 

Programme détaillé sur demande

https://docs.google.com/forms/d/1c7x0376_pHLBs1npl2DbJakavFgY5adMJY1ExoMYOSI/edit

Tarif :

En intra : 1 250 euros HT (la mise à disposition de la salle de formation et du matériel reste à la charge du client).
En inter : 450 euros HT.