Certificat de compétences professionnelles interbranche (CCPI) Eduquer aux médias et à l’information

Public Journalistes, professionnels de l’information, formateurs en EMI et professionnels maîtrisant les fondamentaux du journalisme
Durée 70h
Formation en partenariat avec :
  • Construire avec un partenaire une action d’éducation aux médias et à l’information (identification des besoins des publics cibles; montage financier; faisabilité)
  • Maîtriser les fondamentaux de l’information (éthique, déontologie, techniques journalistiques)
  • Mettre en œuvre une démarche pédagogique adaptée en collaboration avec un binôme
  • Repérer dans un discours les savoirs, les faits, les croyances et les jugements pour adapter son argumentation
  • Identifier les mécanismes de la désinformation
  • Utiliser les outils qui permettent d’identifier le parcours de circulation d’une fausse information
  • Interpréter les données d’une image
  • Comprendre l’écosystème numérique

Le parcours « Éduquer aux médias et à l’information » débouchant sur un Certificat de compétence professionnelle interbranche créé et délivré par la CPNEF de l’audiovisuel et la CPNEF de la presse, propose une approche opérationnelle de l’EMI.
A l’issue de ses 70 heures de formation, vous saurez concevoir des interventions en éducation aux médias en respectant les contraintes et attentes de votre public, en fixant des objectifs pédagogiques progressifs et engageants et en mobilisant des techniques d’animation dynamiques et adaptées à votre audience. Les cours sur les impensés du journalisme, les mécanismes de la désinformation et « EMI et EMC », vous permettront d’aborder sereinement vos échanges en classe ou auprès de publics adultes. 

L’ensemble de la formation est construit sur les principes de pédagogie active, faisant appel à la participation des stagiaires. Le cursus alterne enseignements en présentiel, qui permettent l’organisation d’ateliers avec une part importante accordée à l’interactivité et la construction collective de savoirs et de compétences, et séquences à distance asynchrones en majorité axées sur les  apports théoriques, dans un format qui permet aux stagiaires de consolider ses compétences à son rythme et selon ses disponibilités.

Les enseignements à distance seront dispensés via la plate-forme d’enseignement à distance de l’ESJ Lille. Celle-ci permet l’accès aux cours sous différents formats (texte, vidéos, diaporamas, dépôt de documents, exercices avec dates de rendu, consultation de corrigés), l’interaction collective et/ou individuelle avec les enseignants, et la mise en œuvre du dispositif d’évaluation approprié à chaque module.

La formation de 70 heures est proposée sous forme de quatre séquences (présentiel/à distance/présentiel/soutenance). Elle s’étend sur une durée totale de deux à trois  mois (en fonction des périodes) afin d’être plus facilement compatible avec l’activité professionnelle des stagiaires. Le temps disponible entre chaque séquence peut être mis à profit pour le travail personnel (lecture, documentation, veille, participation à des ateliers,, réflexion et préparation du dossier professionnel).

L’évaluation prévue à l’issue de chacun des modules est conçue comme une préparation au dossier professionnel que devra présenter chaque candidat lors de la soutenance finale.

Pour obtenir la certification, l'apprenant(e) soutient son mémoire devant un jury composé de trois professionnels des médias, dont au moins deux journalistes, et d’un.e correspondant.e de la CPNEF presse ou audiovisuelle.

Séquence 1 : Qu’est-ce que l’éducation aux médias et à l’information ?

    En s’appuyant sur l’histoire de l’EMI en France depuis l’apparition en 1976 des médias dans les salles de classe, vous affinerez leur compréhension de l’identité politique et philosophique de l’EMI en France et découvrirez les acteurs qui structurent son apprentissage. Un document sur les systèmes éducatifs et la place de l’EMI sur le territoire français accompagnera ce temps d’échange.

Séquence 2 : Concevoir une action d’EMI

    Mêlant l’expertise du pédagogue et celle du journaliste, l’EMI est profondément transdisciplinaire. Pour monter une action d’EMI, il faut donc maîtriser les fondements de la pédagogie, en comprendre les enjeux et les méthodes. Vous découvrirez ici les vertus de la pédagogie active, les différentes modalités d’apprentissage, les enjeux d’apprentissage et de développement liés aux différents publics avec lesquels vous serez amenés à échanger.

Séquence 3 : Créer des outils adaptés aux actions et publics de l’EMI

    L’EMI suppose la collaboration avec un grand nombre de partenaires qui investissent la discipline avec des objectifs pédagogiques différents et réalisent des actions d’EMI dans des contextes très variés. Il est indispensable de créer des séquences et projets sur mesure qui nécessiteront d’être amendés au fil de leur mise en place sur le terrain. Savoir évaluer et créer les outils d’évaluation adaptés à ses actions d’EMI et au public est donc essentiel. Vous découvrirez les contraintes liées à l’exigence d’évaluation de l’EMI et identifierez les outils à votre disposition pour mesurer l’efficacité et la cohérence de vos actions d’EMI. 

Séquence 4 : EMI et EMC (Education morale et civique)

    Cadrage sur la laïcité en France, quel cadre légal ? Quid de son utilisation extra-juridique ? Qui sont les acteurs et les usages de la laïcité en France ? Quelles différences dans son application entre les quatre grands types d’espace : public, privé, administratif et social ? Si cette question peut sembler éloignée de l’EMI, sur le terrain elle est souvent au cœur de son enseignement. Nombreux sont les médias et journalistes appelés à intervenir en classe pour un atelier EMI pendant la journée de la laïcité ou sur les questions des dessins de presse (qui glissent rapidement sur les attentats de Charlie Hebdo, les caricatures et le blasphème). A ce titre, il est indispensable de maîtriser le cadre légal de la laïcité pour pouvoir ouvrir un débat serein et débarrasser de conception politique et morale.

Séquence 5 : Éthique, déontologie et EMI

    Une formation en ligne pour revoir quelques grands principes déontologiques et approfondir votre questionnement éthique sur des cas pratiques de questions ou affaires exploitables en intervention EMI.

Séquence 6 : Analyse critique des médias

    Le cadre éthique et déontologie dans lequel le journalisme s’exerce étant posé, on peut désormais s’intéresser aux limites, manquements et critiques que l’on peut opposer au travail de la presse. En s’appuyant sur l’étude de récentes controverses, il s’agira de mobiliser la sociologie des médias et du journalisme pour identifier l’origine de ces erreurs factuelles ou de ce que les publics perçoivent comme des biais politiques. Ce module vise à replacer le journalisme dans son environnement politique, économique et sociologique.

Séquence 7 : Traitement et analyse des images

    Se former à identifier les marqueurs des photomontages. En s’appuyant sur une meilleure compréhension des mathématiques et des principes informatiques derrière les outils de vérification en ligne, vous apprendrez à vérifier l’authenticité d’une image.

Séquence 8 : La désinformation : enjeu majeur pour l’EMI

    Depuis les attentats de Charlie Hebdo en 2015, puis la campagne du Brexit et l’élection de Donald Trump en 2016, la désinformation et plus particulièrement les fake news et les théories du complot sont au cœur du débat public. En s’appuyant sur l’histoire de la désinformation en occident, vous découvrirez les grands mythes, les motifs récurrents, les racines politiques et objectifs qui sous-tendent ce qui est aujourd’hui devenu une industrie. Vous apprendrez à identifier ce qui appartient à la sphère de la désinformation, de la réinformation et de la mésinformation et les plateformes propres à cet écosystème.

Séquence 9 : Mobiliser les neurosciences en EMI : distinguer les faits des interprétations

    Un atelier sur le décryptage du discours complotiste.

Séquence 10 : Comprendre l’écosystème numérique qui structure le rapport à l’information

    Entre 2005 et 2010, l’humanité a produit plus de données que l’intégralité de ce qu’elle avait publié depuis l’invention de l’imprimerie par Gutenberg. Pour saisir pleinement l’importance et le rôle de l’EMI aujourd’hui, il faut décortiquer l’écosystème numérique dans lequel elle s’insère. Comment l’algorithme de Facebook, Edge Rank, favorise-t-il l’expression de nos biais de négativité, de confirmation ? Qu’est-ce qu’une chambre d’écho, comment peut-elle influencer nos représentations du monde ? Comment aider les citoyens à passer sur internet d’une information subie à une information choisie ?  

Séquence 11 : Dessiner l’ossature d’une action EMI en lien avec son projet professionnel (préparation du dossier)

    Poser les bases de son dossier professionnel. Identifier les contraintes et obstacles à prendre en compte dans la construction de son déroulé pédagogique.

Séquence 12 : Réalisation du dossier professionnel

    Le stagiaire choisit un cas réel ou simulé et traite des différentes étapes à conduire pour mener une intervention d’éducation aux médias. Il effectue un travail individuel de veille, de réflexion, d'analyse et de conception pour la mise en œuvre d’une intervention d’éducation aux médias.
    Le dossier présente les actions à mener en amont, lors de l’intervention et en aval. Le candidat présente et explique les choix effectués. Il analyse les éventuels échecs ou difficultés rencontrées.

  • Pré-inscription via le formulaire

    Dès réception de votre pré-inscripiton, vous recevrez un devis personnalisé pour démarrer les démarches de financement.

Du 16 janvier au 10 mars 2023.

Détail :

- du 16 au 18 janvier 2023 en présentiel à Paris.

- du 19 janvier au 12 février en distanciel (cours en ligne et en asynchrone)

- 13 au 15 février 2023 en présentiel à Paris

- Soutenance les 9 ou 10 mars 2023

- Pourquoi se former à l’Éducation aux médias ?
En 2017, 90% des données générées dans l’histoire de l’humanité l’ont été au cours des deux dernières années. Chaque minute, Tiktok engrange 167 millions de vues, 347 000 stories sont postées sur Instagram et 500 heures de vidéos sont téléversées sur Youtube. Dans ce contexte, les médias ont perdu le monopole de l’information et les internautes sont désormais tous des éditeurs et producteurs de contenu.
L’Éducation aux médias doit donc avant tout être envisagé comme un droit, celui d’accéder avec une distance critique aux contenus journalistiques, d’en maîtriser les codes et l’alphabet pour pouvoir participer au débat par la production rigoureuse et la diffusion d’idées, d’informations et d’opinions. C’est dans cette perspective que l’ESJ s’est engagée dans l’EMI, en association avec l’ENS Paris-Saclay avec à cœur l’idée que l’éducation aux médias est avant tout un outil d’émancipation qui consolide l’esprit critique.

- Quelles différences avec le DU ESJ/ENS Paris-Saclay ?
Le diplôme universitaire d’EMI porté par l’ESJ Lille et l’ENS Paris-Saclay, validé par un diplôme commun aux deux établissements, propose une immersion de 200 heures dans les rouages de l’éducation aux médias. Il forme les futurs experts de l’EMI à identifier et répondre aux défis sociaux, politiques et pédagogiques de de la discipline. Le diplôme universitaire est l’occasion pour les professionnels de l’information et de la pédagogie de mettre en perspective et en dialogue leur expertise pour consolider leur appréhension de l’EMI. Cette formation continue s’adresse donc plus naturellement aux professionnel(le)s qui souhaitent orienter leur carrière vers une pratique régulière de l’éducation aux médias et opérer dans le champ de la formation de formateurs à destination des médias, associations d’éducation populaire, organismes culturels, groupements pédagogiques, réseaux de bibliothèques et médiathèques, etc.

- Existe-t-il une passerelle entre le CCPI et le DU ?
Fort d’une synergie entre les équipes et les maquettes pédagogiques des formations en EMI de l’ESJ Lille et de l’ENS Paris-Saclay, le parcours « Éduquer aux médias et à l’information » synthétise certains enseignements du diplôme universitaire porté par l’ESJ Lille et l’ENS Paris Saclay. Une passerelle a donc naturellement été conçue pour permettre aux professionnel(le)s de l’information qui souhaitent approfondir leur maîtrise des enjeux de l’EMI de rejoindre le DU l’année suivant leur participation au parcours « Éduquer aux médias et à l’information ». Ce complément de formation de 110 heures vous permettra ainsi de construire un projet de soutenance répondant aux exigences du diplôme certifié.

- Comment savoir à quelle formation postuler ?
Vous avez quelques notions de pédagogie ou vous découvrez l’EMI et souhaitez intervenir occasionnellement ou plus régulièrement en classe ou auprès de publics fragiles et disposez d’un emploi du temps contraint, le parcours « Éduquer aux médias et à l’information » répondra à vos exigences d’opérationnalité.
Vous avez une bonne connaissance des enjeux de l’EMI ou souhaitez l’acquérir pour teinter votre carrière d’une pratique très régulièrement de la discipline, vous pouvez organiser votre emploi du temps pour consacrer quelques heures par semaine à l’approfondissement de vos connaissances du monde des médias et de la pédagogie et vous êtes à la recherche d’échanges entre professionnel(le)s autour de l’avenir de la discipline, le diplôme universitaire porté par l’ESJ et l’ENS Paris-Saclay saura vous accompagner dans votre démarche.

- Quels sont les publics concernés ?
La formation « Eduquer aux médias et à l’information » s’adresse principalement aux journalistes et aux professionnels de l’information qui ont une connaissance de l’exercice du journalisme et de ses fondamentaux. Elle ouvre le droit à la mobilisation du CPF pour les salariés du privé, qu’ils soient permanents ou pigistes.
Le DU, construit comme un diplôme d’ingénierie en EMI, concerne un public plus large puisqu’une partie optionnelle est proposée en fonction du profil professionnel des apprenants (pédagogues ou professionnels des médias). Il s’adresse donc à la fois aux journalistes et professionnels des médias, aux enseignants (tous niveaux), bibliothécaires, éducateurs, médiateurs, coordonnateurs de projets culturels et associatifs.

La formation « Eduquer aux médias et à l’information » s’adresse principalement aux journalistes et aux professionnels de l’information qui ont une connaissance de l’exercice du journalisme et de ses fondamentaux. Elle est également ouverte aux formateurs en EMI, professionnels maîtrisant les bases du journalisme.

2 450 € HT, soit 2 940 euros TTC
Ce tarif ne comprend pas les frais de déplacements et de restauration des stagiaires.
Les frais de formation peuvent être pris en charge par votre OPCO (l'AFDAS pour les pigistes, intermittents, auteurs...). La formation est en cours d'instruction par France Compétences pour rentrer au catalogue du Répertoire spécifique et ainsi être éligible au CPF.